Flag_fr Flag_en Flag_ru

L'histoire du Lycée

En 2002 le Lycée International de Saint Germain-en-Laye célébrait son 50ième anniversaire. Il y a en France quatre lycées internationaux (à Nice, Lyon, Strasbourg, et Saint Germain-en-Laye). La spécificité des lycées internationaux est qu'ils sont sous la tutelle directe du Ministère de l'éducation, et donc ne sont pas assujettis aux administrations régionales.

Le Lycée International de Saint Germain-en-Laye est directement lié à l'histoire récente de la France. Il a été créé pour les enfants des officiers du commandement unifié des forces de l'OTAN (SHAPE), dont les familles ont été stationnées en 1951 à la résidence d'Hennemont. L'objectif poursuivi par ce lycée était non seulement d'offrir une éducation bilingue de qualité, mais aussi d'insuffler un esprit d'internationalisme et de tolérance. L'école a ouvert ses portes en janvier 1952.

On peut distinguer trois périodes dans l'évolution du lycée. Le premier directeur de l'école était René Tallard (1952-1965). Le lycée a débuté avec une classe de 18 élèves, qui s'est agrandie à 400 l'année suivante, la moitié d'entre eux étant des français. En 1954 l'école devient l'École Internationale de l'OTAN et, en 1962 le Lycée International de l'OTAN. A cette époque un nouveau bâtiment a été construit et a bénéficié des meilleurs équipements grâce à un financement de l'OTAN. Cependant en 1966, un évènement majeur survient dans l'histoire du Lycée: la France sort de l'OTAN, dont les forces armées déménagent en Belgique.

Le proviseur du lycée, Edgar Scherer (1965-1989) porta l'énorme tâche de remanier le lycée qui, d'un jour à l'autre perdit les deux tiers de ses élèves. S'appuyant sur les deux sections restantes, les sections allemande et néerlandaise, il rétablit le lycée par son énergie personnelle. Il ne mise non plus sur les familles militaires, mais sur une migration économique.

En 1968 le Lycée a déjà 6 sections: allemande, néerlandaise, britannique, américaine, danoise et italienne.

En 1989-2001 le Lycée se réorganise sous l'impulsion de son nouveau directeur, Jean-Pierre Maillard. Une partie des anciens bâtiments est détruite et de nouveaux sont construits (le bâtiment de l'école élémentaire, le bâtiment de verre de la cantine, la salle des cérémonies, et la bibliothèque). Le château est réparé. En même temps le réseau de sections internationales se développe et la section japonaise est créée. Yves Lemaire prend la tête du Lycée en 2001. Dans les prochaines années il est prévu de réaménager le bâtiment principal du Lycée.

Dans cette institution, qui comporte en son sein une école maternelle, une école primaire, un collège et un lycée, étudient 3000 élèves et enseignent 300 instituteurs. Il y a actuellement 13 sections: américaine, britannique, italienne, allemande, néerlandaise, espagnole, portugaise, suédoise, norvégienne, danoise, japonaise, polonaise et russe.

Le Lycée International de Saint Germain-en-Laye est considéré comme un de meilleurs de France: en 2008 le journal L'Express a publié un classement des lycées français par les résultats obtenus au baccalauréat. Le positionnement du LI est le suivant:

  1. première place en France parmi les lycées d'état
  2. 16ème place parmi les lycées toutes catégories
  3. seconde place parmi tous les lycées du département des Yvelines